TOUT SAVOIR
sur les déchets ménagers
en Argonne Ardennaise

 


Prévention des déchets :
objectif -10% sur 5 ans !

La 2C2A vous propose des solutions
 

> Adoption de poules


> Vente de composteurs individuels
à tarif subventionné


> Formations Mieux composter
et Jardiner au naturel


> Autocollants STOP PUB (gratuits)


> Prêt de gobelets réutilisables


> Prêt d'un kit d'essai de couches lavables pour bébés


> Produits ménagers faits maison


> Réemploi : la customisation de vêtements et d'accessoires

      
Contact
Justine CHARDIN, animatrice prévention - tél. 03 24 30 55 71

 

Avec le soutien
de l'ADEME

 

 

 

 

Accueil / Amoureux de la nature / Actualités

A la une

Et si vous adoptiez des poules ?

Et si vous adoptiez des poules ?

Dans le cadre de son programme de prévention des déchets, la 2C2A vous propose une solution sympathique !

 
Vous souhaitez diminuer la quantité de déchets ramassés en porte-à-porte ? Adoptez des poules : chacune d'entre elles peut manger 100 à 150 kg de "déchets" par an !

 

Que vont-elles manger ?

Les poules sont très friandes de déchets de cuisine et de jardinage. Cela ne veut pas dire qu’elles mangent tout ce qu’on leur donne ! Elles aiment :

Les épluchures de fruits et légumes
Les restes de salades
Le pain mouillé
La charcuterie
Les croûtes de fromage
Les coquilles de moules ou d’huîtres broyées
La viande et et le poisson cuits
Les restes de plats préparés : légumes et pommes de terre cuits, riz, pâtes et autres féculents, restes de soupe et sauces

Ce qu'elles n’aiment pas et/ou qui peut être toxique pour elles :

Les épluchures et pommes de terre crues
Les épluchures d’oignon, banane, kiwi, agrumes
Les feuilles de poireau crues
Les trognons de choux et céléri
Le pain et les fruits moisis
Les os

Les poules mangent aussi, en petite quantité, de l’herbe tondue. Elles ne viendront pas à bout des tontes de jardin mais apprécieront un peu d’herbe fraîchement tondue. Elles adorent aussi les mauvaises herbes et tous les petits insectes et limaces qu’elles picoreront dans votre jardin !

Attention, les nourrir avec des déchets de cuisine ne suffit pas ! Il faut ajouter une ration de céréales composée de blé ou de maïs concassé.  Il est également conseillé de donner aux poules du gravier ou des grains de sable. Aussi étrange que cela puisse paraître, cela les aide à broyer leur nourriture dans leur gésier avant la suite de la digestion. Enfin, l’orge est déconseillée, car la glumelle qui enveloppe la graîne est piquante et peut les blesser.

L’idéal est de donner les repas à heure fixe et dans un gamelle toujours placée au même endroit, pour éviter de stresser l’animal.  Inutile de leur donner une quantité de nourriture qu’elles ne pourront pas ingérer ; si elles n’ont pas tout mangé le soir, prenez soin de retirer les restes, cela évitera d’attirer les rongeurs.

De plus, les poules boivent beaucoup d'eau car les œufs qu’elles produisent sont composés à deux tiers d'eau. Il faut alors veiller à ce qu’elles disposent en permanence d'eau fraîche et nettoyer l'abreuvoir quotidiennement.

 

Des poules oui, mais un abri aussi !

Pour y dormir, être au chaud en hiver et se protéger des prédateurs, votre poule a besoin d’un abri. Votre poulailler devra être placé à un endroit ni trop proche, ni trop loin de votre maison ; pour ne pas être incommodé par les odeurs et pour pouvoir nourrir vos poules et récupérer vos œufs facilement chaque jour.

Le poulailler peut être posé sur de l’herbe, de la terre battue, un sol caillouteux ou une dalle de ciment. L’important est que les poules puissent de temps en temps gambader dans votre jardin car elles adorent se promener, gratter la terre, picorer la végétation et se régaler des insectes, larves et limaces qu’elles y trouvent.

Deux dangers guettent les élevages de poule :

Le jour : on craint les chiens et les chats
La nuit : les renards, fouines, belettes et les rats peuvent s’approcher

Idéalement, vous installerez un enclos d’environ 10m² dont elles pourront profiter dans la journée. Il sera construit en grillage d’environ 1,5m de hauteur, et enterré de 40 cm pour empêcher les prédateurs de creuser un passage et de dévorer les poules. Enfin, orientez la façade la plus ouverte du poulailler au Sud ou à l’Est (pour réduire le développement des parasites), par contre maintenez bien à l’ombre l’abri où elles dorment et pondent. Attention aux vents qui ne doivent pas s’engouffrer dans l’abri.

Les poules n’aiment pas l’humidité et les courants d’air ; Le poulailler doit donc rester sec car l'humidité gêne ou supprime la ponte. Idéalement, il sera composé d’un côté pondoir, où l’on pourra rajouter de la paille pour que la poule y ponde ses œufs et un côté abri avec un perchoir sur lequel elles pourront se blottir la nuit !

 

Bon à savoir

Une poule pond entre 150 et 200 oeufs par an. La plupart des poules arrêtent de pondre à la fin de l’automne pour recommencer dès que les jours rallongent, vers mars-avril. En effet, une poule a besoin de 12h de lumière pour pondre. Inversement, si les températures sont trop chaudes, votre poule peut également arrêter de pondre. Mais attention, même si vos chères volailles pondent moins, elles picoreront toujours autant ! Enfin sachez qu’au-delà de 4 ans, une poule vous donnera de moins en moins d’œufs.

 

Etes-vous prêt ?

> Y a-t-il suffisamment de place dans votre jardin ?
> Disposez-vous d’un abri / enclos où elles pourront dormir et être à l’abri des prédateurs ?
> Savez-vous de quoi elle ont besoin au quotidien ?
> Qui s’en occupera en votre absence ?

 

Les conditions fixées par la 2C2A

> Avoir un jardin
> S’engager à garder les poules au moins 2 ans
> S’engager à peser ses déchets pendant 3 mois

En fonction du nombre de foyers intéressés, la 2C2A vous proposera d’adopter les poules gratuitement, ou moyennant une petite participation financière. La délivrance des poules est prévue courant 2015.